Premier patient traité dans un essai clinique sur la fibrose pulmonaire idiopathique

Selon un article de PR Newswire, la société biopharmaceutique Respivant Sciences a récemment annoncé qu’elle avait administré le médicament au premier patient à son essai clinique de phase 2b. Cet essai teste le candidat-médicament expérimental de la société, le RVT-1601, dans le traitement de la toux persistante associée à la maladie rare de fibrose pulmonaire idiopathique. Respivant est engagé dans le développement de nouveaux traitements pour les maladies respiratoires.

À propos de la fibrose pulmonaire idiopathique (FPI)

La fibrose pulmonaire idiopathique est une maladie pulmonaire évolutive chronique et mortelle caractérisée par une cicatrisation des tissus pulmonaires, entraînant une détérioration de la fonction pulmonaire au fil du temps. La cause de la fibrose pulmonaire idiopathique est inconnue. Cela dit, quelques facteurs de risque ont été identifiés, tels que fumer des cigarettes, exposition à diverses poussières (métal, bois, pierre et poussière de charbon), professions liées à l’agriculture, antécédents familiaux et potentiellement à certaines infections virales. Les symptômes comprennent l’essoufflement, une toux sèche, un craquement distinctif détecté avec un stéthoscope, une insuffisance en oxygène dans le sang et des doigts matraqués. Peu d’options de traitement peuvent avoir un impact significatif sur la progression de la fibrose pulmonaire idiopathique. Le traitement peut inclure certains médicaments, la réadaptation pulmonaire, l’oxygénothérapie et la greffe de poumon. Une intervention précoce peut faire une différence majeure dans les résultats ; le taux de survie à cinq ans se situe entre 20% et 40%. Pour en savoir plus sur la fibrose pulmonaire idiopathique, cliquez ici.

À propos de RVT-1601 et de la toux persistante dans la FPI

Le RVT-1601 est un stabilisateur de mastocytes inhalé qui est délivré directement aux poumons à l’aide d’un nébuliseur électronique. La thérapie est conçue pour traiter la toux sèche persistante qui apparaît fréquemment chez les patients atteints de fibrose pulmonaire idiopathique. Le médicament peut également avoir un impact potentiel sur le mécanisme sous-jacent de la maladie. La majorité des patients sont considérablement affectés par une toux persistante qui peut être extrêmement débilitante et entraîner d’autres problèmes tels que des problèmes de santé mentale et une dégradation de la qualité de vie en général.

Lors de l’essai de phase 2a, le RVT-1601 a montré une bonne tolérance et une capacité à réduire la fréquence de la toux. La partie 2b de l’essai aidera à déterminer la dose optimale pour les patients participant à l’essai clinique de phase 3 et permettra également d’évaluer si le traitement peut potentiellement ralentir la progression de la fibrose pulmonaire idiopathique.


C’est notre meilleur essaie pour traduire des infos sur les maladies rares dans votre langue. Nous savons qu’il est possible que cette traduction ne saisisse pas avec précision toutes les nuances de votre langue maternelle, donc si vous avez des corrections ou des suggestions, veuillez nous les envoyer à l’adresse suivante : contribute@patientworthy.com.

Share this post

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Fermer le menu