La FDA remporte un procès important contre une société de « thérapie » par cellules souches louche, appelé U.S. Stem Cell

Selon une publication du Portland Press Herald, la juge Ursula Ungaro, juge de district du district sud de la Floride, s’est récemment prononcée en faveur de  l’Administration des aliments et des médicaments des États-Unis dans une action en justice entre cet agence fédéral et la société de « thérapie » par cellules souches basée en Floride, U.S. Stem Cell – dont les méthodes ont aveuglé quatre personnes.

À propos de la thérapie par cellules souches

Il est important de noter, en particulier pour ceux qui voudraient utiliser cette histoire comme un détracteur de la science éprouvée, que la thérapie par cellules souches est utilisée chaque année de manière sûre et efficace par des professionnels de la santé formés afin d’obtenir des résultats étonnants dans de nombreuses conditions.

Les traitements à base de cellules souches ont été utilisés pour traiter des patients atteints du VIH, de leucémie et de lymphomes. En fait, la thérapie par cellules souches a commencé à être victime de son propre succès.

La frénésie médiatique entourant les cellules souches, en plus du gros titre impressionnant occasionnel, a attiré certains des éléments les moins scrupuleux de la société « médicale » américaine.

U.S. Stem Cell – Une Fausse clinique de cellule souche exemplaire

L’attention des médias et des années de politique de l’agence du maintien de l’ordre négligents ont permis une explosion des cliniques de cellules souches non réglementées qui offrent souvent des « traitements » de qualité médiocre, voire dangereux, dans des pays du monde entier, y compris aux États-Unis. Au cours des deux dernières années, l’Administration des aliments et des médicaments a intensifié ses efforts pour lutter contre les cliniques opérant dans une zone grise légale. En avril, l’agence fédérale a écrit des lettres d’avis à une vingtaine de cliniques de cellules souches aux États-Unis, les avertissant que leurs procédures pourraient être non autorisées et non conformes à la réglementation fédérale.

Cependant, certaines entreprises sont plus obstinées que d’autres – et il n’est pas difficile de comprendre l’explication. L’année dernière, le ministère de la Justice des États-Unis a entamé des procédures visant à poursuivre en justice U.S. Stem Cell, l’une des plus anciennes et des plus grandes de ces cliniques louches. U.S. Stem Cell a rapporté 6,7 millions de dollars en 2018, juste trois ans après que quatre femmes soient devenues aveugles après avoir reçu des injections de cellules souches prétendument sans danger. Une femme âgée de 78 ans a commencé les injections lorsqu’elle a présenté des symptômes de dégénérescence maculaire. Peu de temps après, elle était complètement aveugle.

Trois autres femmes ont ensuite signalé des symptômes similaires après avoir reçu dans leurs yeux des injections de cellules souches mésenchymateuses dérivées de leurs propres tissus adipeux. Un ophtalmologiste a noté qu’une des femmes avait des caillots de sang dans les yeux.

Kristin Comella, Président-scientifique général de U.S. Stem Cell, a indiqué que la société ne propose plus de traitements pour les yeux. Cependant, ils continuent à opérer entre 5 et 20 patients chaque semaine. Comella a déclaré au New York Times : « c’est [mon] œuvre d’une vie d’innover dans la médecine régénérative et d’éduquer le public sur son potentiel de guérison. » Bien qu’elle n’agisse ni comme une véritable pionnière ni comme éducatrice dans le domaine, Comella semble de maintenir ses revendications. « Je reste fermement convaincue qu’aucun organisme gouvernemental ne devrait priver les individus de leur droit d’exploiter les cellules qui existent dans leur propres corps », a-t-elle dit.

Scott Gottlieb, ancien commissaire de la FDA, a déclaré sa différence d’opinion, soulignant que la décision récemment rendue contre U.S. Stem Cell était un cas pour la FDA qu’elle a « dû gagné », qui « établit la capacité de l’agence à réglementer dans cet espace ».


C’est notre meilleur essaie pour traduire des infos sur les maladies rares dans votre langue. Nous savons qu’il est possible que cette traduction ne saisisse pas avec précision toutes les nuances de votre langue maternelle, donc si vous avez des corrections ou des suggestions, veuillez nous les envoyer à l’adresse suivante : contribute@patientworthy.com.

Share this post

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Fermer le menu