La Thérapie ciblée et le traitement personnalisé contre le cancer

 

Comme indiqué dans une récente publication du MD Anderson Cancer Center, une thérapie ciblée permet de personnaliser le traitement du cancer. Il est également connu sous le nom de « médecine de précision ».

Pendant environ quarante ans, le traitement « universel » était la qualité des soins. Le traitement initial et très agressif (induction) a été conçu pour supprimer le cancer. Ce faisant, il a également endommagé de nombreuses cellules saines. Les effets secondaires qui en ont résulté ont été dévastateurs pour de nombreux patients, en particulier les personnes âgées.

Chaque patient atteint de cancer est unique

Le Dr Vivek Subbiah, directeur de la clinique du Centre de thérapie ciblée de MD Anderson, a expliqué que pour tenir compte de la singularité du patient, le centre prend en compte non seulement son diagnostic, mais également ses antécédents médicaux et ses préférences de traitement.

Le traitement peut être personnalisé en analysant les caractéristiques génétiques d’une tumeur et en administrant un médicament en conséquence.

Le cancer prend effet chaque fois que les gènes changent dans les cellules normales. Ensuite, ces cellules se divisent, se multiplient et sont hors de contrôle. Il y a beaucoup de facteurs qui causent le cancer. Certains sont génétiques, étant passés d’un parent à un enfant. Peu importe la formation des mutations, une thérapie ciblée traitera les cancers de la même manière.

Une Thérapie qui cible la tumeur, pas le type

Le Dr Subbiah a souligné que la thérapie ciblée concernait le changement génétique dans une cellule cancéreuse et non le type de tumeur. L’équipe ne se concentre pas sur l’emplacement de la tumeur (sein, poumon ou prostate), mais sur l’ADN de la cellule cancéreuse.

Thérapie ciblée versus chimiothérapie traditionnelle

Une différence notable réside dans la manière dont chaque méthode attaque les cellules cancéreuses. La chimiothérapie traditionnelle tue toutes les cellules cancéreuses qui se reproduisent rapidement, y compris certaines cellules non cancéreuses. Tandis que la thérapie ciblée localise et ralentit la croissance cellulaire dans les cellules qui présentent une mutation spécifique. Ces cellules peuvent être retrouvées grâce au séquençage de nouvelle génération (SNG) qui élimine et teste un petit échantillon de tissu de la tumeur.

Moins d’événements indésirables

La thérapie ciblée vise directement les cellules cancéreuses. Par conséquent, moins de patients devraient avoir des grands effets indésirables. Cependant, les patients recevant certains types de traitement ciblé peuvent toujours présenter des caillots sanguins, des saignements, une hypertension artérielle, des diarrhées et divers changements cutanés tels que des éruptions cutanées, des démangeaisons ou une pigmentation de la peau.

À propos des essais cliniques de phase I

Les chercheurs reconnaissent facilement que, tout comme la chimiothérapie peut ne pas convenir à tous les patients, une thérapie ciblée peut ne pas fonctionner pour tous les patients. Mais des équipes de chercheurs identifient continuellement des gènes responsables du cancer, de sorte que le paysage thérapeutique évolue constamment.

La FDA a récemment autorisé des thérapies ciblées pour une multitude de mutations génétiques liées au cancer du poumon, au cancer colorectal, au cancer du sein et au mélanome, pour n’en nommer que quelques-unes. Ces thérapies ciblées commencent leur processus d’autorisation par des essais cliniques de phase I.

Les chercheurs utilisent des thérapies ciblées déjà autorisées et efficaces. Ces thérapies sont associées à la chimiothérapie, à la radiothérapie, à l’immunothérapie et à des thérapies alternatives ciblées.

Le Dr Subbiah demande aux patients de parler à leurs médecins des tests génétiques et de leur demander s’ils seraient éligibles pour participer à un essai clinique de phase I.

L’Objectif de l’essai clinique de phase I

Le groupe (cohorte) de patients comprend généralement quinze à trente patients traités avec le nouveau médicament. L’objectif est de déterminer l’innocuité du médicament, que ce soit pour l’administrer par voie intraveineuse ou sous forme de pilule, et pour tester son effet sur le cancer.

S’il n’y a pas d’effets secondaires indésirables mis en évidence dans le premier groupe, la dose sera augmentée et administrée à une seconde cohorte. Ce traitement continuera jusqu’à ce que les médecins déterminent la dose optimale à tester ultérieurement. Si le traitement s’avère inoffensif, les équipes de recherche passent à la phase II.

Traiter dix-sept types de cancer avec un seul médicament

Un exemple d’un essai clinique réussi a impliqué la mise au point d’un médicament appelé larotrectinib. L’essai a été mené par le Dr David Hong, qui a dirigé l’équipe de MD Anderson. L’équipe a pu identifier la mutation du gène TRK. Le larotrectinib traite maintenant 17 types de cancers porteurs de cette mutation du gène.

Chaque jour, un patient peut rechercher et trouver des milliers d’essais cliniques dans tout le pays. Les chercheurs découvrent des mutations, développent de nouveaux traitements et testent de nouveaux traitements contre de nombreux types de cancer.

Avez-vous (ou quelqu’un que vous connaissez) participé à un essai clinique ?

 


C’est notre meilleur essaie pour traduire des infos sur les maladies rares dans votre langue. Nous savons qu’il est possible que cette traduction ne saisisse pas avec précision toutes les nuances de votre langue maternelle, donc si vous avez des corrections ou des suggestions, veuillez nous les envoyer à l’adresse suivante : contribute@patientworthy.com.

Rose Duesterwald

Rose Duesterwald

Rose became acquainted with Patient Worthy after her husband was diagnosed with Acute Myeloid Leukemia four years ago. He was treated with a methylating agent While he was being treated with a hypomethylating agent, Rose researched investigational drugs being developed to treat relapsed/refractory AML.

Share this post

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Fermer le menu