Un Essai a démontré la supériorité d’un traitement en deux parties contre l’hypertension artérielle pulmonaire

Selon un article de Pulmonary Hypertension News, les résultats d’un récent essai clinique de phase 3 ont déterminé que les patients atteints d’hypertension artérielle pulmonaire associée à une maladie du tissu conjonctif (HTAP-MTC) bénéficieraient davantage d’un traitement combiné composé d’ambrisentan ( commercialisé sous le nom de Letairis) et le tadalafil (commercialisé sous le nom d’Adcirca) que l’un ou l’autre des médicaments seuls. Cet avantage a été démontré de manière décisive chez les patients atteints d’une maladie considérée comme à risque faible ou intermédiaire.

À propos de l’hypertension artérielle pulmonaire (HTAP)

L’hypertension artérielle pulmonaire est une maladie qui se caractérise par une élévation anormale de la tension artérielle dans les artères des poumons. La cause de l’hypertension artérielle pulmonaire est souvent inconnue dans de nombreux cas. Cependant, il existe une variété de causes potentielles, telles que certaines mutations génétiques héréditaires, l’exposition à certaines toxines et la consommation de drogues (ex. Méthamphétamine). Il peut également apparaître comme un symptôme ou une complication d’un certain nombre d’autres maladies telles que les maladies cardiaques, les maladies du tissu conjonctif et l’infection par le VIH. Les artères des poumons sont souvent enflammées. Les symptômes de cette maladie comprennent une fréquence cardiaque élevée une mauvaise tolérance pour l’exercice, un essoufflement, des évanouissements, un gonflement des jambes, de la fatigue et des douleurs thoraciques. Le traitement peut comprendre un certain nombre de médicaments et d’opérations chirurgicales, y compris une transplantation pulmonaire. Une transplantation peut guérir la maladie, mais elle peut entraîner de nombreuses complications. Le taux de survie n’est souvent que d’environ deux ou trois ans sans traitement, mais les derniers médicaments peuvent prolonger la vie de plusieurs années ou plus. Cliquez ici pour en savoir plus sur l’hypertension artérielle pulmonaire.

Les Résultats de l’étude

L’analyse a compris des données sur 216 patients. Ces patients ont été choisit au hasard pour recevoir soit le traitement combiné soit l’un des médicaments seuls. Les patients atteints d’hypertension artérielle pulmonaire associée aux MTC ont vu leur risque d’échec clinique chuter de 51,7% lors de l’utilisation de la combinaison par rapport à un seul médicament.

Les chercheurs ont découvert que les patients présentant une maladie à haut risque bénéficieraient d’une thérapie plus avancée et que le traitement combiné pourrait ne pas être la meilleure option pour eux. Cela est également vrai pour les patients qui ont vu une progression de la maladie ou un manque de réponse au traitement lors du suivi.

Pour voir l’étude originale, lisez la revue Annals of the Rheumatic Diseases.

 


C’est notre meilleur essaie pour traduire des infos sur les maladies rares dans votre langue. Nous savons qu’il est possible que cette traduction ne saisisse pas avec précision toutes les nuances de votre langue maternelle, donc si vous avez des corrections ou des suggestions, veuillez nous les envoyer à l’adresse suivante : contribute@patientworthy.com.

Share this post

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Fermer le menu