Une Étude sur un traitement d’association contre l’amylose AL a réussi

Selon un article d’ajmc.com, une étude récente a révélé qu’un nouveau traitement d’association contre l’amylose systémique à chaîne légère d’immunoglobuline (AL) est plus efficace que le traitement standard actuel. L’association implique deux médicaments : le traitement standard, appelé CyBorD, et un autre médicament appelé daratumumab. Ces deux médicaments combinés ont entraîné une amélioration plus rapide et soutenue pour les patients vivant avec une amylose AL. Le CyBorD lui-même est une combinaison de trois médicaments différents : la cyclophosphamide, le bortezomib et la dexamethasone.

À propos de l’amylose

L’amylose est un groupe de maladies qui se caractérisent par l’accumulation de fibrilles amyloïdes dans les tissus corporels. Les fibrilles amyloïdes sont un type de protéine anormale. Comme il existe plusieurs types d’amylose, la cause peut varier. Certaines formes sont acquises tandis que d’autres sont liées à des facteurs génétiques. La forme la plus courante est l’amylose à chaîne légère (AL). Les symptômes de la maladie comprennent un gonflement, une insuffisance cardiaque, un rythme cardiaque irrégulier, un essoufflement, une fatigue, une perte de poids, des contusions et des saignements, un accident vasculaire cérébral, des problèmes pulmonaires, une hypertrophie du foie et des changements de couleur de la peau. Les approches de traitement contre l’amylose comprennent la chimiothérapie et la greffe de cellules souches ; les autres options varient en fonction du type d’amylose. Le pronostic varie selon le type ; l’amylose AL a une survie médiane d’un ou deux ans sans traitement. Pour en savoir plus sur l’amylose, cliquez ici.

À propos de l’étude

L’étude impliquait des données de 388 patients atteints d’amylose AL. 195 patients ont reçu la nouvelle association et 193 ont reçu le traitement CyBorD standard. 53% des patients qui ont essayé la nouvelle combinaison ont vu une réponse complète contre seulement 18% pour l’ancien traitement standard. De plus, le taux de très bonne réponse partielle était de 79% contre 49% respectivement. Les patients ont également obtenu une réponse complète à un délai médian de 60 jours contre 85 jours.

Les patients qui ont reçu le CyBorD avec le daratumumab présentaient un risque légèrement plus élevé d’événements indésirables, tels que pneumonie, lymphopénie, insuffisance cardiaque congestive et diarrhée ; cependant, la différence était modeste par rapport au bénéfice accru observé dans ce groupe de patients.

Dans l’ensemble, les résultats de l’étude ont clairement démontré que le CyBorD en association avec le daratumumab était plus efficace que le CyBorD seul. Cela veut dire que la combinaison pourrait éventuellement devenir une nouvelle norme de traitement contre la maladie.

Pour en savoir plus sur ces recherches, cliquez ici.


C’est notre meilleur essaie pour traduire des infos sur les maladies rares dans votre langue. Nous savons qu’il est possible que cette traduction ne saisisse pas avec précision toutes les nuances de votre langue maternelle, donc si vous avez des corrections ou des suggestions, veuillez nous les envoyer à l’adresse suivante : contribute@patientworthy.com.

Share this post

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Fermer le menu