Le Premier patient est inscrit dans un essai clinique sur le syndrome de Gilles de La Tourette chez l’enfant

Selon un article de BioPortfolio, la société biopharmaceutique Emalex Biosciences, Inc., a récemment annoncé que le tout premier patient avait été inscrit à l’essai clinique de phase 2b de la société. Cet essai clinique teste le médicament expérimental l’ecopipam de la société chez les enfants et les adolescents atteints du syndrome de Gilles de La Tourette, un trouble neurodéveloppemental rare. Emalex est engagé dans le développement de thérapies pour traiter les maladies psychiatriques et neurologiques.

À propos du syndrome de Gilles de La Tourette

Le syndrome de Gilles de La Tourette, parfois abrégé sous le sigle SGT, est une maladie du neurodéveloppement qui se définit par l’apparition de tics, qui sont de brefs bruits ou mouvements involontaires. Les patients présentent souvent plusieurs tics dont la gravité peut varier considérablement. La plupart des cas sont bénins et à peine perceptibles par les observateurs occasionnels. La cause précise du syndrome de Tourette reste inconnue ; la maladie peut être héréditaire dans certains cas et il est bien établi que des facteurs environnementaux et génétiques jouent un rôle. Le traitement du syndrome de Tourette peut inclure une thérapie cognitivo-comportementale, une éducation et, dans les cas graves, certains médicaments. Il n’y a pas de remède pour la maladie. Les symptômes disparaissent chez de nombreux patients à l’approche de l’âge adulte. Les cas graves du SGT, comme ceux dans lesquels les tics incluent des éclats de blasphèmes, ont parfois attiré l’attention sur les médias sociaux. Des problèmes de santé mentale peuvent survenir chez les patients atteints de SGT sévère. Pour en savoir plus sur le syndrome de Gilles de La Tourette, cliquez ici.

À propos de l’ecopipam et de l’essai clinique

L’ecopipam est conçu comme un inhibiteur de l’activité de la dopamine au récepteur D1. L’essai de phase 2b devrait inclure environ 150 patients âgés de 6 à 18 ans. La durée du traitement durera 12 semaines et les patients recevront soit un placebo, soit une dose quotidienne d’écopipam de 2 mg / kg. Le médicament sera évalué sur sa capacité à réduire le taux de symptômes de tic (moteurs et vocaux) ressentis par le patient.

Des études antérieures ont montré que l’ecopipam était bien toléré chez l’homme ; les effets indésirables étaient généralement mineurs et comprenaient les vomissements, les nausées, la sédation et l’insomnie. Les patients atteints du syndrome de Gilles de La Tourette doivent surveiller de près les progrès de cette étude, car ce médicament expérimental pourrait être un nouveau traitement efficace contre la maladie.


C’est notre meilleur essaie pour traduire des infos sur les maladies rares dans votre langue. Nous savons qu’il est possible que cette traduction ne saisisse pas avec précision toutes les nuances de votre langue maternelle, donc si vous avez des corrections ou des suggestions, veuillez nous les envoyer à l’adresse suivante : contribute@patientworthy.com.

Share this post

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Fermer le menu