Une Thérapie génique pilote contre la papillomatose laryngée montre des résultats prometteurs

Comme indiqué initialement dans BioPortfolio, une nouvelle thérapie génique pour les patients atteints de VPH 6 qui souffrent de papillomatose laryngée a conclu son premier essai clinique avec des résultats prometteurs. À ce jour, cette maladie rare n’a pas d’options de traitement souhaitables. L’option la plus efficace consiste actuellement en des chirurgies invasives plusieurs fois par an pour éliminer les tumeurs persistantes, une solution que la plupart des patients refuseraient s’il y avait d’autres choix.

Inovio Pharmceuticals, la société qui a réalisé l’essai clinique pilot, a publié une étude sur deux patients qui ont été soumis à la nouvelle thérapie génique. La thérapie a considérablement réduit la fréquence des chirurgies nécessaires. Avant, les patients avaient besoin du traitement invasif deux fois par an, mais dans l’essai, un patient n’a pas eu besoin d’une chirurgie pendant un an et demi et l’autre n’en a pas eu besoin pendant deux ans et demi. La thérapie a également favorisé l’immunogénicité et une meilleure réponse cellulaire du VPH ciblant le virus.

La Papillomatose laryngée

La papillomatose laryngée est un trouble provoquant des tumeurs qui continuent de se reproduire malgré le traitement et les chirurgies pour les retirer. Elles provoquent généralement une toux persistante, une voix enrouée, des problèmes de gorgée, de sommeil et des infections courantes. Ces tumeurs, appelées papillomes, sont le résultat du VPH 6, le virus du papillome humain. Ceux-ci ne sont pas inévitablement cancéreux ou dangereux, mais peuvent obstruer les voies nécessaires, endommager le fonctionnement du système respiratoire et rendre les patients plus sensibles à des troubles dangereux telles que la pneumonie, la maladie pulmonaire obstructive chronique et l’insuffisance pulmonaire. Actuellement, le traitement implique des chirurgies pour retirer les tumeurs au fur et à mesure qu’elles apparaissent et réapparaissent.

La nouvelle thérapie passera à un essai de phase 2 pour continuer l’étude.


C’est notre meilleur essaie pour traduire des infos sur les maladies rares dans votre langue. Nous savons qu’il est possible que cette traduction ne saisisse pas avec précision toutes les nuances de votre langue maternelle, donc si vous avez des corrections ou des suggestions, veuillez nous les envoyer à l’adresse suivante : contribute@patientworthy.com.

Share this post

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Fermer le menu