Un Nouveau traitement contre l’hypoparathyroïdie est en cours de développement

Dans un récent communiqué de presse, la société biopharmaceutique Aeterna Zentaris Inc. a déclaré que la société développe une nouvelle thérapie pour les patients atteints d’hypoparathyroïdie. Le programme de développement préclinique se concentrera sur des polypeptides de fusion d’hormones parathyroïdiennes spécialement développés. Dans l’ensemble, la société octroie une licence de propriété intellectuelle exclusive à l’Université de Sheffield. Aeterna Zentaris paiera à l’Université de Sheffield 100 000 £ (environ 136 900 €) pour les droits exclusifs de développement et de vente de ce traitement à travers le monde. En outre, la société devra verser des fonds supplémentaires à l’Université de Sheffield à mesure que le programme de développement et les ventes ultérieures de médicaments atteindront des buts spécifiques.

Cette décision est très encourageante car l’hypoparathyroïdie est encore une affection sous-examinée en endocrinologie. Cependant, cela offre un moyen potentiellement bénéfique de répondre à ce besoin non satisfait.

Mais quels sont les polypeptides de fusion des hormones parathyroïdiennes ? Le traitement est composé de protéines de fusion exclusives qui relient la PTH1-34 à une protéine de liaison à l’hormone de croissance modifiée. Les protéines de fusion, telles que décrites par ScienceDirect, sont :

[des protéines] consistant en au moins deux domaines codés par des gènes séparés qui ont été liés pour être transcrits et traduits en une seule unité, produisant un seul polypeptide.

Une fois le traitement administré, à l’aide d’un injecteur spécialisé, il fournit des hormones parathyroïdiennes (PTH1-34) dans le corps. Lorsque ça se produit, cela permet aux patients de mieux équilibrer les taux de phosphore et de calcium.

L’Hypoparathyroïdie

Les patients développent une hypoparathyroïdie, caractérisée par de faibles taux d’hormone parathyroïdienne (PTH), quand les glandes parathyroïdes ne produisent pas suffisamment de l’hormone. Généralement, cela survient après un cancer ou une intervention chirurgicale, mais cela peut également résulter de maladies auto-immunes, de faibles taux de magnésium dans le sang ou d’une hypoparathyroïdie héréditaire. Normalement, la PTH aide à équilibrer le phosphore et le calcium dans le corps. Mais ceux qui souffrent d’hypoparathyroïdie ont des niveaux élevés de phosphore dans le sang et de faibles niveaux de calcium dans le sang ou les os. Les symptômes comprennent :

  • Fatigue
  • Crampes et faiblesse musculaires
  • Ongles cassants
  • Dépression et anxiété
  • Chute des cheveux épares
  • Menstruations douloureuses
  • Peau sèche et rêche
  • Crises
  • Petite taille
  • Cataractes
  • Dents malformées
  • Perte des fonctions rénales
  • Arythmies

Cliquez ici pour en savoir plus sur l’hypoparathyroïdie.


C’est notre meilleur essaie pour traduire des infos sur les maladies rares dans votre langue. Nous savons qu’il est possible que cette traduction ne saisisse pas avec précision toutes les nuances de votre langue maternelle, donc si vous avez des corrections ou des suggestions, veuillez nous les envoyer à l’adresse suivante : contribute@patientworthy.com.

Jessica Lynn

Jessica Lynn

Jessica Lynn has an educational background in writing and marketing. She firmly believes in the power of writing in amplifying voices, and looks forward to doing so for the rare disease community.

Share this post

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email