Le Bêta-bloquant ne réussit pas à arrêter les saignements de nez associés à une télangiectasie hémorragique familiale

Selon une étude récente publiée dans Nature Research, une équipe de scientifiques a étudié l’efficacité du timolol dans le traitement des saignements de nez associés à une télangiectasie hémorragique familiale. Le timolol est un bêta-bloquant, utilisé pour réduire la pression artérielle – en particulier la pression artérielle intra-oculaire.

À propos de la télangiectasie hémorragique familiale

La télangiectasie hémorragique familiale (THF) est une maladie génétiquement héréditaire caractérisée par de nombreuses anomalies des vaisseaux sanguins. À certains endroits, les artères peuvent se connecter directement aux veines plutôt qu’aux capillaires. Les veines sont moins robustes que les artères et, sans les effets protecteurs des capillaires sur la médiation de la pression artérielle, elles s’usent sous l’exposition continue à la pression sanguine plus élevée véhiculée par les artères.

En raison de la pression artérielle élevée dans leurs veines, les saignements de nez sont fréquents chez les patients atteints de la THF. Dans les cas plus graves, les anomalies des vaisseaux sanguins peuvent provoquer de graves épisodes de saignement dans les organes vitaux, notamment le foie, les poumons et le cerveau. Les cas de THF sont différenciés les uns des autres par leur âge de début et par la zone principale du corps touchée.

La maladie est causée par une mutation génétique de l’un des gènes connus, notamment l’ACVRL1, l’ENG et le SMAD4. Ces gènes jouent un rôle important dans le développement des protéines impliquées dans la formation de jeunes vaisseaux sanguins, en particulier des artères. Les mutations de différents gènes entraînent différents types de maladie.

Vaporisateur nasal testé comme préventif viable contre les saignements de nez

Les auteurs de l’étude ont émis l’hypothèse que 50% des patients recevant du timolol sous forme de vaporisateur nasal bénéficieraient d’une amélioration du temps total consacré aux saignements de nez au cours d’un mois (par rapport aux 15% dont ils prévoyaient une amélioration dans le groupe témoin).

58 participants ont été impliqués dans l’étude, divisés également en groupes de contrôle et groupes actifs de 29 personnes chacun. À la fin de l’étude, les chercheurs n’ont constaté aucune amélioration notable de la durée des saignements de nez dans le groupe actif par rapport au placebo ; l’hypothèse avait échoué.

Les chercheurs se sont demandés si la période d’expérimentation relativement courte avait influencé les résultats. En bref, l’équipe a examiné si un mois n’était tout simplement pas suffisant pour que le timolol fasse effet. Cependant, les patients qui ont répondu au vaporisateur (seulement 27,6% du groupe actif) se sont améliorés en quelques jours seulement. Il est donc peu probable qu’un délai supplémentaire soit nécessaire pour que le timolol soit efficace.

Il semble tout simplement improbable que le bêta-bloquant soit efficace dans le traitement des saignements de nez associés au THF.


C’est notre meilleur essaie pour traduire des infos sur les maladies rares dans votre langue. Nous savons qu’il est possible que cette traduction ne saisisse pas avec précision toutes les nuances de votre langue maternelle, donc si vous avez des corrections ou des suggestions, veuillez nous les envoyer à l’adresse suivante : contribute@patientworthy.com.

Share this post

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Fermer le menu