Quand les derniers traitements sont inaccessibles, les patients atteints d’hypercholestérolémie familiale souffrent

Selon un article de FHM Pakistan, une étude récente a révélé que les patients atteints d’hypercholestérolémie familiale courent un plus grand risque d’accident vasculaire cérébral, de crise cardiaque et d’autres problèmes cardiovasculaires lorsqu’ils ne peuvent pas se payer les médicaments les plus récents. L’étude a révélé que cet effet était perceptible au cours d’une seule année. Les nouveaux médicaments en question sont appelés inhibiteurs de PCSK9. Ces médicaments sont très efficaces pour réduire le cholestérol LDL et sont particulièrement utiles pour les patients qui ne réduisent pas suffisamment leur cholestérol avec les seules statines.

À propos de l’hypercholestérolémie familiale

L’hypercholestérolémie familiale est un problème caractérisé par des taux anormalement élevés de cholestérol LDL, causés par une mutation génétique héréditaire. La mutation qui cause la maladie affecte le gène LDLR, qui code normalement pour une protéine qui élimine les LDL de la circulation sanguine. Les principaux symptômes sont une élévation du cholestérol LDL, des dépôts de cholestérol dans certaines zones du corps (paupières, iris et tendons des bras et des jambes) et des problèmes cardiovasculaires à un stade précoce, tels que la maladie coronarienne, les accidents vasculaires cérébraux, la crise cardiaque et l’athérosclérose. Bien que jadis considéré comme rare, il est probable que de nombreuses personnes atteintes de la maladie vivent non diagnostiquées. Le traitement peut inclure des statines ou d’autres médicaments, une greffe du foie ou d’autres opérations chirurgicales. La prévalence réelle de l’hypercholestérolémie familiale reste inconnue. Pour en savoir plus sur l’hypercholestérolémie familiale, cliquez ici.

Les Coûts sont trop élevés et les assureurs échouent

L’inconvénient des inhibiteurs de la PCSK9 est qu’ils sont plus chers que des médicaments plus courants tels que les statines. Le coût annuel du traitement avec ces médicaments aux États-Unis est d’environ 14 000 dollars par an. Ces coûts peuvent constituer un obstacle même avec une assurance maladie. Les chercheurs ont puisé dans un pool de données de 139 036 patients présentant un taux de cholestérol élevé. Dans ce groupe, 2 899 d’entre eux (2,1% du total) avaient une hypercholestérolémie familiale. Les scientifiques ont découvert que les compagnies d’assurance refusaient la couverture du traitement deux tiers du temps. En outre, 15% des patients ont choisi de ne pas exécuter leurs ordonnances du tout, probablement à cause des coûts.

Les patients dont les demandes ont été rejetées ont constaté une augmentation de 16% des événements cardiovasculaires représentant un danger de mort par rapport aux patients ayant utilisé des inhibiteurs de la PCSK9 pendant 338 jours ; pour les patients qui ont choisi de ne pas exécuter l’ordonnance, le risque était 21% plus élevé.

Quelle que soit l’efficacité d’un traitement, son impact sera toujours amoindri par les obstacles à l’accès. L’étude met en lumière la triste réalité que les compagnies d’assurances mettent régulièrement leurs clients en danger lorsque les assureurs choisissent de gêner l’accès au traitement.


C’est notre meilleur essaie pour traduire des infos sur les maladies rares dans votre langue. Nous savons qu’il est possible que cette traduction ne saisisse pas avec précision toutes les nuances de votre langue maternelle, donc si vous avez des corrections ou des suggestions, veuillez nous les envoyer à l’adresse suivante : contribute@patientworthy.com.

Share this post

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Fermer le menu